Des nouvelles…

Je prends enfin le temps de donner quelques nouvelles.

Tout d’abord un grand merci pour tous vos messages de soutien qui nous font chaud au cœur.

Nous allons bien malgré les évènements de la nuit du 1er mai.

Suite à l’évocation de cet évènement par les médias il me semble important de vous faire part de ce qui s’est réellement passé et de donner quelques précisions que les médias se sont bien gardés de mettre en avant.

Jeudi 30 avril après une petite journée de vélo, nous arrivons à Maccinaggio  en fin d’après midi.

Nous souhaitons aller au camping. Celui-ci était fermé, mais des gens y travaillent. Fabrice demande à une dame si bien qu’il soit fermé  nous pouvons tout de même planter nos tentes au camping, sur un espace « sécurisé » pour la nuit. La réponse est  catégorique et si froide que nous comprenons  que ce n’est  pas négociable : hors de question de mettre nos tentes ici.

Nous essayons ensuite  de toquer chez les gens  pour essayer de trouver un emplacement où nous pourrions camper. Nous avons du mal à trouver des maisons  où on nous ouvre les portes. Les quelques personnes rencontrées nous conseillent  de nous installer près de la plage, en indiquant que d’autres le font  à certains moments et que nous ne serons pas dérangés.

Nous rencontrons également une famille de marseillais, ici pour le grand we, chez qui nous faisons  cuire des œufs et chauffer de l’eau. Nous restons  un peu discuter et boire un verre. Anne la maman de la famille nous donne son numéro en cas de besoin, et nous convenons  avec eux que le lendemain nous laisserons nos vélos chez eux pour pouvoir faire le sentier des douaniers à pied.

Nous partons donc  en direction de la plage de Tamarone assez tardivement et un peu en dépit, n’ayant pas trouvé d’autre solution.

En arrivant près de la plage (à laquelle on accède par un petit chemin peu carrossable de 2kms), je vais  voir la patronne de la paillote qui se trouve juste à coté. Ce soir là ils installent la salle en prévision du lendemain 1er mai. J’explique  à cette dame que l’on nous avait refusé l’accès au camping et qu’en dépit d’une autre solution nous souhaitons nous installer ici. Elle me reprécise  que le camping sauvage est  interdit mais que du moment qu’on ne s’installe pas dans sa propriété, ça ne la gêne pas et qu’on peut  faire comme on veut. Elle me précise que l’endroit est  public mais que le littoral est  protégé et que le garde peut  passer.

Pas très rassurés mais sans autre possibilité à cette heure nous installons  à l’endroit où les voitures se garent pour la plage et à l’endroit où les tractopelles passent pour aller enlever les algues qui se déposent sur la plage. Je précise bien ceci pour expliquer qu’à l’endroit précis où nous nous installons nous sommes , à mon sens, bien moins nocifs pour le littoral que des centaines de voitures  qui passent en saison.

Nous essayons  d’être le plus discrets possible.

Nous sommes  réveillés vers 22h par un véhicule et ses phares qui vient tout près des tentes, puis repart. Fabrice sort  et voit  au loin un quad s’éloigner.  (était ce un repérage ????)

Je ne suis pas très rassurée mais Fabrice pense que ce sont surement des jeunes qui voulaient s’installer tranquillement ici et qui ont fait demi tour en voyant que nous étions   sur les lieux.

A Minuit  quinze  nous sommes soudainement réveillés par le bruit de quelqu’un qui court. Fabrice sort très vite de la tente et pousse un cri, il voit un objet s’échapper de dessous la tente des enfants cet objet  tourne et  dégage de la fumée, quelques secondes plus tard il explose. Des tentes les enfants et moi n’entendons qu’un gros bruit de détonation.

Nous sommes apeurés. En sortant de la tente avec ma frontale je vois 2 bouteilles plastiques : l’une complètement explosée, l’autre non. (en fait ces bombes artisanales sont fabriquées à base d’acide chlorhydrique et d’aluminium, la réaction chimique entre les 2 induit une explosion pour que le gaz sorte de la bouteille)

Nous prenons très vite la décision de partir d’ici, les enfants se demandent ce qui s’est passé, ils ont cru que c’était un coup de fusil. Fabrice tente d’appeler les marseillais que nous avons rencontré la veille, pas de réponse, mais elle nous rappelle un peu plus tard. Nous décidons de nous rapatrier chez eux en sécurité.

Nous rangeons très vite le campement, les enfants sont supers et font tout leur possible. Anne et Xavier viennent avec leur voiture jusqu’à notre rencontre, ils prennent Augustin et quelques sacoches. Nous les suivons en vélo en pleine nuit sur les quelques kilomètres de chemin.

Ils nous proposent une chambre dans leur maison pour nous mettre à l’abri cette nuit, nous sommes soulager d’être en sécurité.

La nuit est courte, nous discutons longtemps avec les enfants pour essayer de les rassurer.

Dans notre malheur nous avons eu une chance énorme de tomber sur cette magnifique famille qui nous a beaucoup aidé.

Nous avons porté plainte le lendemain, une enquête est en cours.

Il n’y a pas de blessé, mais ça aurait pu être très grave : la bouteille a été placé sous le double toit de la tente des enfants, nous n’osons pas imaginer les conséquences si elle avait explosé à ce même endroit. Nos tentes sont mortes, brulées par la réaction chimique et présentent de nombreux trous. Nous continuons à les utiliser  en espérant qu’il ne pleuve pas.

Depuis nous avons poursuivi notre route, beaucoup moins sereinement que les 2 premiers mois de notre voyage.

Nous nous sommes prêtés au jeu de répondre à l’interview de France 3 corse en souhaitant que tous les faits soient mentionnés. Malheureusement certaines parties ont été coupées au montage par la rédaction. Les journaux locaux également se gardent bien de mentionner certaines choses qui jouent en notre faveur.

Nous souhaitons retrouver  la spirale positive dans laquelle le voyage nous avait bercés depuis le début. Mais nous sommes refroidis par cet évènement, nous en devenons même méfiants envers les gens, et nous rendons compte  que notre attitude a changé à notre grand regret.

Nous sommes persuadés que nous nous sommes trouvés au mauvais endroit au mauvais moment, et que nous allons rencontrer ici des gens formidables comme nous avons pu en rencontrer sur le « continent », mais nous avons du mal à ne pas garder en tête les quelques réflexions désagréables de quelques automobilistes, ou les commentaires agressifs laissés sur le site suite au fait que nous ayons fait la une des médias.

Nous avons certes fait une grosse erreur en nous installant près de cette plage, mais nous ne comprenons quand même pas comment des personnes peuvent délibérément nous jeter des bombes artisanales et mettre nos vies en danger.

Je vais terminer par une note positive. Nous sommes en contact ici avec 2 locaux : Denis : le compagnon de la tante de mon beau frère, et Jean Michel le représentant du snep (syndicat de profs d’eps). Tous les 2, nous appellent tous les jours pour prendre de nos nouvelles et nous aider à trouver des endroits sécuritaires où aller. Nous sommes touchés par cette solidarité.

Je rajoute aussi un petit mot de remerciement pour tous ceux qui nous aident à distance.

Enfin un grand merci à Julien du site internet cyclo-randonnée. Nous avons plusieurs fois acheté du matériel sur son site. Nous l’avons contacté suite à l’évènement pour trouver une solution au plus vite pour notre matériel. Son professionnalisme et sa solidarité sont exemplaires : grâce à lui nous devrions recevoir un double toit neuf pour une des tentes et une nouvelle tente pour remplacer celle qui est la plus touchée (ça ne sera pas la même mais c’est déjà énorme) en début de semaine prochaine.

Nous espérons prochainement pouvoir à nouveau poster des articles positifs sur la suite de notre voyage.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Des nouvelles…

  1. valea36 dit :

    Contente de voir que vous allez bien !!! Une belle frayeur…Profitez tout de même de votre fabuleux voyage. Il est vrai que notre monde part à la dérive, mais je pense que dans l’ensemble, vous allez rencontrer des gens bien sympathiques. Bisous à vous.
    Steph

    J'aime

  2. Cammal dit :

    Cela fait plaisir d’avoir de vos nouvelles! Profitez quand même de la suite de votre voyage, vous allez encore rencontrer des gens très bien!! Et continuez de nous faire partager vos journées!!
    Bises à vous 5
    Elodie

    J'aime

  3. viviane carrupt dit :

    Bon, je suis très contente d’avoir de vos nouvelles, je vois que la corse magnifique région n’a pas changée depuis 30 ans, dommage, mais il y a aussi des gens formidables, la preuve cette famille qui vous a aidé. Allez il ne faut pas que cela vous enlève votre joie, et force…. c’est une épreuve pour grandir!!!on vous suit Bisous tout plein à vous 5. Viviane

    J'aime

    • larroze dit jardine Marie dit :

      Bonjour à toute la famille,j’espere que vous vous etes bien remis de toutes ces emotions et que vous avez profite du beau temps pour faire les sentiers cotiers.Restez vous longtemps en Corse.
      Pense fort à vous .GROS BISOUS à toute la famille Marie (de toulouse)

      J'aime

  4. delaunay dit :

    coucou, contente d’avoir eu de vos nouvelles et espère que votre périple va continuer gentiment et tranquillement comme au début sans désagréments bises à vous 5

    J'aime

  5. Roseline dit :

    Un ami qui connaît la mentalité corse n’a pas été surpris de ces rejets des étrangers et des moyens radicaux employés, de la vendetta quoi. J’espère que le reste de votre parcours en Corse se passera mieux.

    J'aime

  6. pierrot et juliette dit :

    Contents d’avoir de vos nouvelles;qu’elle aventure!!!vous avez dû avoir peur!!
    Tout n’est pas négatif vous avez dû vous régaler de traverser de si beaux paysages!!!
    Nous vous souhaitons bon courage pour la suite de votre périple A bientôt recevez toute notre amitié et bisous aux enfants!!!
    juliette et pierrot

    J'aime

  7. pezet dit :

    C’est un beau frère qui a appris par les informations télévisées l’agression en Corse d’un couple de St-Gondon qui randonnait à vélo avec ses 3 enfants. Nous avons tout de suite pensé à vous, la famille Percher. Internet nous a renseignés plus amplement et nous a donné l’adresse de votre blog que nous avons consulté avec intérêt.
    Vos  » nouvelles » du 7 mai font le point avec clarté sur les évènements graves que vous avez vécus. C’était important .
    D’autre part, nous admirons votre  » niaque », votre détermination et votre goût de la vie dans ce périple, qui à coup sûr est enrichissant et formateur pour parents et enfants.
    Bon courage et  » Carpe Diem  » . Profitez de chaque instant et retrouvez cette « spirale positive  » que vous souhaitez.
    Thérèse et Grégoire deux ex-Gondulfiens, à la retraite au pays du Mont-Blanc.

    J'aime

  8. Katia dit :

    Coucou ! Quel bonheur de pouvoir enfin lire de nouveau votre périple. Je suis ravie que vous alliez tous bien après cette mauvaise rencontre et que vous puissiez continuer ce formidable voyage. Au fait l’article du bulletin ne se fait pas faute de place et sera reporté.De tout coeur avec vous et profitez de tous ces paysages qui s’offrent à vous ! BIZZ

    J'aime

  9. Benjamin dit :

    On vous suit depuis le début. Bravo à vous, on est très admiratifs. C’est vraiment de la bombe votre voyage……. Bon je sais, c’est pas terrible, mais je préfère faire des vannes pourries et vous savoir en pleine forme.
    Bon courage pour la suite avec plein de bisous
    Benjamine, Sandie et les enfants

    J'aime

  10. jpla. dit :

    Les petits cols qui vous attendent deviennent plus importants quand on est chargé. Profitez des beaux paysages qui vous s’offrent à vous au détour d’un virage. A Tiuccia il y a un camping la lische mais sera t-il ouvert ? C’est juste avant le col sur la gauche en allant vers Ajaccio
    JP et Régine

    J'aime

  11. Mikoko Nattsu dit :

    Nous sommes abasourdis par ce qui vous est arrivé, les amis…
    nous aimerions vous prendre dans nos bras et vous redonner espoir en l’humain, j’ai un contact d’une belle personne qui habite la corse, je me renseigne et vous le transmet le plus vite possible!
    Nous vous embrassons tous très fort, belle journée à vous!

    J'aime

  12. chenuet dit :

    Nous vous envoyons un petit mot de soutien et d’encouragements à tous les 5, depuis st gondon!!
    C’est avec plaisir que nous suivons vos récits au fil des km…BONNE CONTINUATION! La famille Chenuet

    J'aime

  13. MORALDO Fred et Christine dit :

    Venons d’apprendre ce qui vous est arrivé …!!!! Il y a même eu un article dans un journal de Savoie . C’est affligeant , inquiétant, mais ça reflète assez bien ce que peut donner la connerie et la méchanceté, éternelles « valeurs » s’il en est . Bon, on suppose que vous êtes maintenant en Sardaigne et que les habitants
    y sont plus pacifiques et moins « bas de plafond ». Alors, reprenez confiance et profitez des paysages et des gens bien, majoritaires heureusement . On vous embrasse et on pense bien fort à vous !

    J'aime

  14. MERY dit :

    A vous tous,
    J’ai lu le long récit de votre mésaventure, la nuit du 1er mai, qui aurait pu devenir une tragédie.
    Un aussi long voyage ne peut avoir lieu sans aucun inconvénient, mais la durée de votre périple avec trois enfants d’âge scolaire, est encore plus difficile.
    Il faut absolument des lieux sécurisés pour dormir, et il est sûre que vous le faites maintenant.
    En cas de difficultés peut-être voir aussi avec la route des SEL pour vous héberger en plus des relations avec les personnes qui ont déjà réalisé un grand voyage à pied ou vélo, ou hébergé des « globe trotteurs »……
    Un aussi long voyage n’est plus du courage, ni abnégation, et ne doit pas devenir le but d’aboutir à »tout prix ».
    La seule habitation dont on ne peut se défaire est notre corps. Préservons-le.
    Nous espérons faire la fête à votre retour……..Alors bon voyage
    Bises Nicole MERY

    J'aime

  15. Didier et Nathalie dit :

    Heureux d’avoir de vos nouvelles après cette nuit d’horreur et nous espérons que vous retrouverez la sérénité et le plaisir. Vous avez encore beaucoup de belles choses à voir et de belles rencontres à faire. Profitez-en. On pense bien à vous et bises à toute la famille.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s