Etape 49 à 51 : Pourrières / Fréjus : du 24 au 26 avril

Etape 49 : Pourrières / Chateauvert : 29 kms : vendredi 24 avril :

Nous trainons ce matin et nous partons il est quasiment midi !

P1030469 (Copy) P1080416 (Copy) P1080417 (Copy)

Nous passons par des petites routes sympathiques et ensoleillées. Nous arrivons à St Maximin dans une zone commerciale. Comme il est tard nous nous installons ici pour manger. Nous sommes à côté d’un magasin  picard : une petite glace s’impose pour le dessert.

Pendant notre pause nous remarquons que ma roue avant est à plat. Je pars chez sport 2000 racheter une chambre à air d’avance  avec les enfants pendant que Fabrice  répare la crevaison.

Nous profitons de cette zone pour faire du ravitaillement, nous ne repartons que vers 16h.

Nous traversons de belles campagnes par des petites routes très agréables.

Nous arrivons au village de Bras pour prendre le goûter  (en fait on passe beaucoup de temps à faire des pauses pour manger !!!!), nous installons près des terrains de pétanques où une vingtaine de joueurs sont en pleine action.

P1080418 (Copy) P1080419 (Copy)

P1030470 (Copy) P1080420 (Copy) P1080421 (Copy)

Nous repartons pour quelques centaines de mètres et nous bous arrêtons absorbés par le travail d’un ferronnier d’art.  Nous rentrons dans son atelier et il nous explique en action son métier. Les enfants sont captivés.

P1080423 (Copy) P1080424 (Copy) P1080425 (Copy)

Nous discutons et il nous indique une route sympathique à emprunter en direction de Chateauvert. Cette route ne nous rallonge pas par rapport à celle prévue mais nous permet de passer dans la vallée de la rivière l’Argens. Nous décidons de suivre son conseil.

Effectivement la route s’avère magnifique, nous passons dans des paysages magnifiques de pleine nature. La route est bordée parfois de terrasses en pierre, parfois de forêt claire de feuillus. Nous avons l’impression d’être seuls au milieu de nulle part dans un lieu paradisiaque.P1080428 (Copy) P1080429 (Copy) P1080430 (Copy) P1080431 (Copy)

Nous trouvons un coin plat pour bivouaquer, nous demandons à un homme qui passe par là en 4×4, pas de soucis nous ne serons pas déranger à part peut être par les sangliers qui viennent en grand nombre la nuit dans ce coin. Ca nous convient, nous installons le campement et dînons avant de nous coucher une fois la nuit tombée nous entendons quelques grognements de cochons ou loin mais ça ne nous empêche pas de nous endormir sereinement.

P1080432 (Copy) P1080433 (Copy)  P1080435 (Copy) P1080437 (Copy)

Etape 50 : Chateauvert  / Lorgues : 38 kms : samedi 25 avril :

Le ciel s’est couvert cette nuit, nous ne voyions plus les étoiles. Il se met à pleuvoir vers 7h du matin. Nous attendons patiemment dans les tentes en espérant que ça se calme. La pluie cesse vers 9h, nous prenons notre petit dej et rangeons les affaires  avant qu’il ne se remette à pleuvoir. Les tentes sont mouillées,  nous espérons que le temps sera sec ce midi pour les faire sécher.

Nous empruntons la petite route qui suit l’Argens. D’un côté se trouve la rivière de couleur bleu canard, de l’autre de magnifiques roches avec des voies d’escalade. Nous sommes heureux d’avoir suivi les indications du ferronnier, c’est vraiment magnifique.

P1080438 (Copy)  P1080439 (Copy)

P1080440 (Copy)  P1080444 (Copy) P1080445 (Copy) P1080446 (Copy) P1080447 (Copy) P1080448 (Copy) P1080450 (Copy)

Nous nous arrêtons le midi à Carcès où nous trouvons une aire de jeu pour pique niquer. Les garçons passent une grosse partie de la pause à regarder des ados qui jouent au foot et à d’autres jeux de ballon. Il ne pleut pas, nous avons la place et le temps de faire sécher les tentes. Nous avons de la chance seulement 2 h de pluie le matin… c’est plutôt cool !

P1080451 (Copy) P1080453 (Copy)

Nous repartons jusqu’à Lorgues. Nous profitons d’être dans la ville pour essayer de capter des réseaux wifi gratuits. Nous regardons les horaires de bateaux pour la corse. Nous tentons notre chance pour un dernier warmshower plausible jusqu’à  Nice… en vain, on se débrouillera autrement.

Nous repartons en espérant trouver assez vite un coin pour bivouaquer.

P1080456 (Copy)

Nous trouvons un terrain qui nous convient, demandons à un voisin si cela dérange que nous y installions.

Nous installons le campement très vite, les enfants  installent toutes leur affaires très rapidement (c’est remarquable !!!). Nous apprenons par le voisin que nous sommes installés à l’endroit où les sangliers viennent régulièrement gratter la terre… peut être aurons nous de la visite cette nuit ?

P1080457 (Copy) P1080458 (Copy) P1080459 (Copy) P1080461 (Copy) P1080462 (Copy)

Etape 51 : Lorgues / Fréjus : 45 kms : dimanche 26 avril :

Nous n’avons pas été réveillés pas les sangliers et nous avons bien dormi.

P1080466 (Copy) P1080468 (Copy)

Nous partons en direction de Fréjus en passant par une toute petite route.

Nous sommes arrêtés à quelques kilomètres : la route est inondée. Nous nous posons la question de tenter de passer quand même ou de rebrousser chemin sachant que nous avons fait que descendre, nous ne sommes pas très motivés pour remonter. Manon part en repérage, cela lui semble impossible il y a trop d’eau.

P1080470 (Copy) P1080469 (Copy)

J’y vais à mon tour et je décide de tenter le coup. On s’équipe : on enlève les chaussures pour éviter de les mouiller, on retrousse les pantalons. C’est l’aventure. Je me lance en premier… traversée réussie, les pieds sont trempés, normal il y a environ 30 cm d’eau, mais les roues de vélo sont propres !

Augustin se lance à son tour, comme il est plus petit c’est plus compliquer il est obligé de mettre pied à terre au milieu, tout le monde rigole mais lui ça ne le fait pas du tout rire. Manon et Titou passe à leur tour, c’est très amusant. Enfin Fabrice se lance prudemment en allant tout doucement pour que la charrette prenne le moins possible l’eau.  Le temps de se sécher et de nous préparer à nouveau à partir ce petit épisode nous aura pris une bonne demi heure !

P1080472 (Copy) P1080473 (Copy) P1080474 (Copy) P1080476 (Copy) P1080478 (Copy) P1080479 (Copy) P1080480 (Copy)

Nous continuons sur des routes de plus en plus petite.P1080481 (Copy) P1080482 (Copy)

Le gps nous demande de passer dans un chemin qui grimpe et  couvert de caillasse. Pas possible pour nous. Nous décidons de traverser dans les vignes pour essayer de retrouver une route pour poursuivre notre chemin.

P1080483 (Copy) P1080484 (Copy)

Nous regagnons la route, nous avons fait quelques kilomètres en plus mais au moins nous avançons plus facilement. Nous nous arrêtons manger avant de repartir vers Fréjus il nous reste encore de la route.P1080488 (Copy)

Nous quittons les petites routes tranquilles pour prendre un morceau de nationale.P1080490 (Copy) P1080489 (Copy)

Puis notre route continue quasiment uniquement sur des routes passantes. Nous prenons notre dose de gaz d’échappement… !

Nous arrivons enfin à Fréjus. Nous devons trouver le spar, Elodie qui habite chez nous y a envoyé un colis avec nos affaires d’été. Nous devons faire encore quelques kilomètres et l’heure tourne. Heureusement nous avions choisi ce magasin qui est ouvert 7 j / 7 de 6h à 20h ! Nous récupérons notre colis alors que l’orage monte, je commence à m’inquiéter d’où nous allons bien pouvoir dormir ce soir. Fabrice tente de demander aux gens qui passent par là. En vain, il décide d’avancer et de faire du « toc toc toc » comme dirait Titou. Seulement voilà, ici les gens ne sont pas si hospitaliers que ça et ont souvent peur de l’inconnu surtout à quasiment 20h un dimanche soir. Il rencontre un chti qui malheureusement a son garage plein de meubles sinon il nous aurait bien hébergés. Il nous conseille  un endroit de bivouac plausible. Je vais en repérage pendant que Fabrice tente sa dernière chance en sonnant chez un couple d’apiculteurs. Il tombe sur Michel et Jacqueline, des gens adorables qui nous proposent de dormir dans la vieille maison de la maman  de Michel (décédée), cette maison est vide et en mauvaise état mais cela nous permettra d’être au sec cette nuit.  Nous installons le campement à l’intérieur et mangeons à l’abri, dehors il commence à pleuvoir.

Malgré mes inquiétudes et mon état de stress , Fabrice y croyait dur comme fer et savait que l’on trouverait une solution. Je suis assez admirative d’une telle détermination qui amène à une situation positive pour l’ensemble de la famille. Nous savourons une fois de plus notre chance d’être à l’abri, ici à Fréjus.

P1080493 (Copy) P1080494 (Copy)

Aujourd’hui nous avons franchi la barre des 2000 kms  depuis notre départ.

P1080491 (Copy)

Nous envisageons d’arriver à Nice mardi soir et de prendre le bateau pour la corse.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Etape 49 à 51 : Pourrières / Fréjus : du 24 au 26 avril

  1. Brus dit :

    2000 kms ! c’est tout à fait incroyable. je me souviens encore de votre passage à Messas et suis épaté du chemin pacouru. Bravo !

    J'aime

  2. bob dit :

    La corse se rapproche…
    Bonne route

    J'aime

  3. Gwenola Cherrier dit :

    Avec un peu de retard, joyeux anniversaire!
    Je vous souhaite bonne continuation, le début s’étant fait sans embuche, pourvu que la suite aussi.
    Petite question: qu’est ce qui est plus lourd ? un rasoir ou une barbe horrible????? Là, franchement, faut faire quelque chose ;-)) et avec un peu de chance, il y aura assez pour tricoter un T-shirt-en-poil-de-Fabrice-qui-tient-chaud-la-nuit hi, hi, hi!!!!

    bises
    Gwen

    J'aime

  4. Gravelet dit :

    Un petit coucou de Saint Gondon, nous pensons bien à vous ! Les enfants on toujours le sourire, c’est formidable. Gros Bisous Max,Nanou Marie et Seb.

    J'aime

  5. famille verkest dit :

    vous avancez bien bravo!! bon courage pour le reste et malgré le petit malheur continuez comme ça. A bientôt à poilly!
    famille VERKEST

    J'aime

  6. Famille BLANCQ dit :

    Coucou, on continue à suivre votre périple, qui devient de plus en plus passionnant : découverte des joies de la corse et des coutumes locales notamment !! On vous embrasse.
    Sinon, je sais que vous connaissez la famille raimbault, juliette médaille de bronze aux championnats de france cadette du week end dernier : très belle perf….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s