Etape 46 à 48: de Arles à Pourrières (après la Sainte Victoire)

Etape 46 : Arles / salon de provence : 37 kms : mardi 21 avril :

Réveil ensoleillé ce matin.

Aujourd’hui est un jour un peu particulier :

Tout d’abord je prends le temps de tailler la barbe de fabrice qui pousse depuis 2 mois : un nouvel homme !!!!

P1030460 (Copy)P1080319 (Copy)P1080321 (Copy)

Mais surtout  je fête mes 35 printemps aujourd’hui ! je prends le temps de répondre aux sms reçus pour l’occasion avant de plier les tentes.

Il fait tellement beau que tout est sec au moment de partir.

Petite photo de nos voisins de la nuit : les moutons !!!!!

P1080322 (Copy)

Nous partons sous le soleil et avec vue sur le massif des Alpilles ! Quelle belle journée d’anniversaire, j’ai beaucoup de chance.

Nous rencontrons peu après notre départ un cyclo randonneur italien avec qui nous baragouinons en anglais pour échanger sur nos voyages. Lui, est parti pour un an faire un grand tour d’Europe. Il nous semble très chargé pour quelqu’un qui voyage seul.P1080323 (Copy)

Nous sommes dans les Bouches du Rhone et nous apprenons que les gens ici peuvent s’énerver très rapidement. Fabrice en paie les frais en se faisant traiter d’abruti quand Augustin traverse un peu vite sur un parking et oblige une voiture à s’arrêter ! Dur dur à encaisser mais mieux vaut laisser tomber,  la discussion avec ce genre de personne n’est pas possible.

Nous nous arrêtons pour notre pause déjeuner à St Martin de crau et s’est l’occasion pour nous d’être abordé par un voisin cyclorandonneur adorable, comme quoi il y a aussi des gens bien dans les Bouches du Rhone !

Nous avons fait notre ravitaillement nourriture et nous nous sommes laissés tenter par des fraises (enfin surtout moi, je voulais me faire plaisir… c’est le jour). Nous qui attendons d’habitude d’en avoir d’en le jardin pour en manger, nous sommes déçus par ses fraises insipides (même si elles viennent de France). Je me console en admirant les dessins que les enfants m’ont fait pour ce jour.P1080327 (Copy) P1080329 (Copy) P1080331 (Copy) P1080334 (Copy)

L’après midi il fait beau mais la route n’ets pas très agréable : nous longeons l’autoroute, c’est bruyant et sur notre route les quelques voitures et camions qui passent roulent comme des « fadas » !

Nous arrivons à salon de Provence en fin d’après midi. Nous sommes accueillis par Dominique et Carine. Fabrice a contacté Carine par l’intermédiaire d’une association de promotion du vélo en ville à salon de Provence. Elle s’est proposée pour nous héberger.

Nous passons une excellente soirée en leur compagnie, ainsi qu’avec  Bruno le fils de Carine. Il y a aussi Mathilde la fille de Dominique, son copain et sa correspondante italienne.

Nous fêtons mon anniversaire dignement.  Apéro (le pastis ne se refuse pas ici !!!!! ) avec  de la charcuterie maison faite par Dominique, grillades et taboulé et pour finir une tarte au citron que nous avons apportée pour l’occasion… le tout bien arrosé. J’ai même droit aux bougies… la grande classe.

P1080341 (Copy) P1080344 (Copy) P1080348 (Copy) P1080349 (Copy)

Etape 47 : Salon de Provence / Gardanne : 53 kms : mercredi 22 avril :

Nous profitons de l’accueil très chaleureux de Carine et Dominique pour préparer notre carton de « vêtements d’hiver » que nous devons renvoyer chez nous (un carton d’affaires d’été nous attend normalement à Fréjus).

Le temps de faire le tri et de ranger toutes nos affaires, nous ne partons qu’à 11h passées, accompagnés par Dominique qui a prévu de faire quelques kilomètres avec nous pour nous montrer le meilleur chemin pour traverser Salon de Provence. ( Carine est partie travailler ce matin)

Effectivement c’est plus simple avec un guide local, c’est chouette on passe par une petite route très agréable qui nous évite une autre route beaucoup plus passante.

Dominique nous quitte pour retourner vers chez lui. Nous poursuivons notre route et  nous arrêtons manger sous des pins, dans un endroit parsemé de thym et romarin.

Nous continuons, la route monte progressivement.  Nous empruntons une route qui descend vers Coudoux avec  une vue magnifique sur la vallée. La descente est époustouflante par le spectacle qu’elle offre à nos yeux.

P1080350 (Copy) P1080351 (Copy)

Dominique nous a expliqué par où passer pour voir l’aqueduc qui supporte le canal de Marseille, Canal qui prend de l’eau dans la Durance pour l’amener à Marseille et ainsi permettre à la ville d’avoir de l’eau potable.

Pour y arriver nous passons par Ventabren. Ca monte très fort ! Heureusement  une dame s’arrête sur la route  pour nous dire que nous ne sommes pas obligés de monter par cette route pour voir l’aqueduc ! Elle nous montre le chemin qui permet d’éviter le dénivelé inutile, nous suivons sa voiture, enchantés  par  tant de gentillesse.

Cette petite route nous permet d’arriver sous  l’aqueduc :  grandiose.

P1080367 (Copy) P1080368 (Copy) P1080371 (Copy)

La suite de notre chemin est nettement moins drôle : route très passante, puis zone d’activité d’Aix en provence, avec certains automobilistes qui roulent comme des « gagas » comme nous a dit un gars. Bref ce n’est pas une partie de plaisir, d’autant que nous avons quelques kilomètres dans les jambes.

Nous arrivons enfin à Gardanne, où domine une centrale thermique à charbon (les mêmes cheminés que la centrale de Dampierre !!!!) ce qui ne rend vraiment pas joli le paysage !

Jérome notre hôte warmshower de ce soir vient à notre rencontre pour nous montrer la fin du chemin. Nous faisons ensuite connaissance avec pascale sa femme et Maëlle et Amandine leurs filles.

Nous installons notre campement dans leur jardin avant de passer à table.  Pendant ce temps les enfants trouvent encore l’énergie de sauter dans le trampoline !

P1080374 (Copy) P1080375 (Copy)

La journée a été épuisante, la douche et le repos sont bienvenus.

Petite anecdote : Fabrice a froid dans la nuit et cherche son teeshirt manches longues en merinos. Je me rend compte que nous nous sommes  mal compris et  nous avons mis chacun  un des 2  tshirt dans le carton que nous avons  renvoyé (il n’en a donc plus !!!! )

Malgré son dicton favori : « une merde amène un mieux »… Fabrice ne voit pas quel peut être le mieux !!!! Peut être qu’à partir de maintenant toutes les nuits seront  chaudes !!!!

Etape 48 : Gardanne / après  Pourrières : 34 kms : jeudi 23 avril :

Nos hôtes doivent partir travailler et les filles à l’école. Nous terminons tranquillement de ranger, les enfants préfèrent eux jouer dans le trampoline.

Jérôme nous a indiqué des petites routes pour quitter Gardanne et aller vers notre destination. Nous évitons ainsi toutes les routes avec beaucoup de circulation et sortons aisément de l’agglomération d’Aix en Provence. Nous nous retrouvons sur une petite route ensoleillée avec vue imprenable sur le massif de la Sainte Victoire.

Nous savons que nous allons devoir grimper mais pour le moment nous profitons du paysage.

Nous nous arrêtons manger avant que le relief ne soit trop pentu. Nous trouvons un superbe endroit près d’un ruisseau. Les enfants passent tout le temps de la pause les pieds dans l’eau bien qu’elle soit très froide à mes yeux (enfin surtout à mes pieds !!!). L’endroit est paradisiaque, si bien que nous prenons vraiment notre temps avant de remonter sur les vélos d’autant que les choses sérieuses vont commencer.

P1080387 (Copy) P1080390 (Copy) P1080388 (Copy) P1080391 (Copy) P1080395 (Copy) P1080398 (Copy) P1080397 (Copy)

Beaucoup de cyclistes passent par là et nous encouragent avec notre chargement, ça à l’air simple quand on les voit passer ! Ca monte beaucoup par moment un peu moins à d’autres, mais c’est quand même très physique d’autant que cela dur une petite dizaine de kilomètres. C’est surement un avant gout du relief corse. En tout cas nous oublions l’effort en admirant le paysage qui s’offre à nous : les montagnes rocheuses de la sainte victoire, dressées juste à nos côtés.

P1080409 (Copy) P1080407 (Copy)

Nous apprécions de descendre un peu vers le village de Puyloubier. Nous décidons de continuer jusqu’au prochain village pour trouver où bivouaquer.

Dans cette région il ne faut pas compter sur les terrains de foot. Tous les terrains sont grillagés, avec surveillance vidéo… pas très accueillant tout ça.

Nous apercevons un endroit sympa pour planter nos tentes, une maison se trouve derrière. Fabrice va à la rencontre de Myriam qui habite ici et qui nous accepte sans soucis que l’on s’installe sur son terrain. Elle nous fait même cuire notre riz et nous propose de nous installer pour manger  sur la table dans sa cuisine d’été.  Nous avons accès à l’eau, l’électricité et même internet… le grand luxe.

Nous n’avons pas de problème pour nous endormir après cette journée bien remplie.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Etape 46 à 48: de Arles à Pourrières (après la Sainte Victoire)

  1. Edith dit :

    Coucou, Joyeux anniversaire à Anne avec un train de retard… Ici, toujours un grand plaisir d’ouvrir l’ordi et de trouver un de vos messages pour suivre vos péripéties . En raison des vacances, préparatifs également pour un départ : je prépare les sacs et les vélos. (d’ailleurs, petite info, il existe un super truc très pratique pour voyager : un porte vélo et une caravane pour pouvoir garder son « mérinos » pour la nuit !!!). Bon vent, (mais dans l’dos…) Edith

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s