Etape 92 : Florence / Munich

Etape 92 : Campiobbi / Bologne : 16 Kms : mercredi 24 juin :

Nous quittons Nicco, notre hôte en fin de matinée pour reprendre la route vers Florence où nous devons prendre un train pour Prato.

P1100999 (Copy) P1110001 (Copy) P1110002 (Copy)

La route est plate et nous roulons donc à bonne allure.

Nous nous arrêtons manger dans un parc à Florence avant  de nous diriger vers la gare, dans laquelle nous nous faufilons à travers les gens avec tout notre chargement.

P1110004 (Copy) P1110006 (Copy)

Tout s’est bien enchainé, nous pourrons prendre le train de 14h10. Nous attendons jusqu’à 14h que le numéro de quai s’affiche. Il nous reste 10 min pour  monter tout notre chargement  dans le train. La contrôleuse que nous rencontrons est plutôt sympa et nous pouvons laisser toutes nos sacoches et la charrette (non pliée ce qui nous gagne beaucoup de temps) juste à côté du compartiment pour vélo (qui n’est pas très bien conçu au passage !). Cela nous arrange beaucoup car nous avons un changement seulement 20 min après à la gare de Prato.

P1110007 (Copy)

Nous sommes larges… tout est monté et le train plus tard que prévu ! Nous sommes soulagés de ce premier chargement de vélo, et soufflons avant l’arrêt à Prato.

P1110009 (Copy)

C’est à Prato que les choses se gâtent !!!!

Le train s’arrête, nous sommes dans le dernier wagon et quand les portes s’ouvrent nous nous rendons compte qu’à cet endroit il n’y a pas de quai, nous sommes à un mètre au dessus du sol et des rails ! Non non ce n’est pas une blague !!!! Nous n’avons que 2 ou 3 min pour descendre nos affaires, cela semble compromis vu la situation. J’arrive à descendre quelques tas de sacoches et les 2 garçons qui sont en panique (surtout Titouan qui pense que le train va repartir avec Manon, Fabrice et les vélos). Fabrice interpelle en criant en Italien une autre contrôleuse qui est à l’autre bout du quai. Nous pensons qu’elle veut faire redémarrer le train. Finalement elle arrive en courant jusqu’à nous, essoufflée elle nous fait comprendre que le train va repartir pour quelques mètres afin que notre wagon soit en face du quai pour descendre les vélos !!!

Je me surprends à m’agacer fortement en anglais, en expliquant fortement que la situation est incroyable et impensable d’autant que la controleuse qui était dans le train savait que nous descendions là. Fabrice s’étonne que je parle aussi fort (je m’agace souvent mais pas forcément face à des gens que je ne connais pas et rarement en public…. Mais là je ne sais pas ça sort comme ça !).

Le train avance et Fabrice peut descendre plus facilement les vélos. Moi je me retrouve en bas avec presque toutes les sacoches et les 2 gars (Titou est en pleurs). Heureusement des policiers qui étaient sur le quai viennent m’aider à tout transporter jusqu’aux vélos. Il est bien évident qu’avec tout ça nous ne pouvons pas prendre la correspondance prévue10 min après l’arrêt (le train partant déjà en retard de Florence donc c’était bien compromis), heureusement il y a un train pour Bologne toutes les heures… il nous reste 40 min avant le prochain.

Nous sommes descendus du train sur le quai numéro 1 et le train pour Bologne est sur le quai numéro 8, il va donc falloir passer par les souterrains pour y accéder. Nous avons comme seule solution de prendre l’ascenseur, en y mettant vélo après vélo ! Un grand jeu commence !

Un seul vélo rentre à chaque passage, il faut laisser quelqu’un pour garder les vélos en haut et une autre personne en bas, sachant que Titou refuse d’être sans un des parents…. Un vrai casse tête, pour ceux qui connaissent c’est comme l’histoire du fermier qui doit traverser la rivière avec un chou, un loup et une chèvre, seulement il ne peut mettre qu’un d’entre eux à la fois dans la barque et il ne peut laisser ensemble ni le chou et la chèvre, ni le loup et la chèvre…. Avis aux amateurs d’énigme….

Bref je m’éloigne du sujet, descendre tout notre chargement avec l’ascenseur  nous prend pas mal de temps et nous devons faire la même opération avec un 2ème ascenseur pour monter sur le quai 8 !

Au final il nous reste à peine 10 min avant le départ du train suivant. Heureusement il arrive un peu plus tôt en gare nous avons donc le temps de monter nos vélos et bagages plutôt sereinement. Nous pouvons même laisser la charrette et les bagages avec les vélos et nous trouvons des places assises juste à côté. Il n’y a quasiment personne dans le train.

Le train part, nous nous asseyons et soufflons après cet épisode de stress.

P1110011 (Copy)

Nous admirons la paysage qui est montagneux et apprécions le fait de ne pas traverser cette région en vélo… ça grimpe dur.

Fabrice discute en italien avec un pompier qui est notre compartiment. Ce dernier lui demande où il a appris à parler si bien l’italien et n’en revient pas qu’il ne disait pas un mot il y a un mois de ça.

L’arrivée à Bologne est plus simple, nous avons le temps de descendre toutes nos affaires et cette fois nous sommes au bon endroit sur le quai.

P1110014 (Copy) P1110015 (Copy)

Nous pouvons même sortir de la gare sans prendre d’ascenseur. Nous repérons au passage le quai d’où partira samedi notre train pour Munich, nous aurons à nouveau le grand jeu des ascenseurs mais avec plus de monde en prime !

Nous sortons de la gare et prenons la route pour quelques kilomètres en direction du camping de Bologne. Nous avons prévu d’y rester 3 nuits en attendant le départ du train pour Munich, nous n’avons pas trouvé de warmshowers prêts à nous recevoir.

P1110016 (Copy)

Nous arrivons en fin d’après midi. Les prix du camping sont encore plus chers qu’indiqués sur internet, Fabrice essaie de négocier quelques euros en s’agaçant un peu. La seule plus value de ce camping est la piscine, mais quand même les prix juste pour mettre 2 petites tentes et avoir accès aux sanitaires sont exorbitants… malgré tout ça reste la solution la plus simple pour nous si nous ne voulons pas nous éloigner trop de la gare (nous sommes déjà à 5 kms) et être surs d’arrive rà temps pour prendre le train samedi matin.

Fabrice négocie un accès internet de quelques heures, car ça aussi ça se rajoute… l’accès à internet est payant ici… hallucinant !

Nous décidons donc de rester ici en pause 2 jours : un jour pour nous reposer et un autre pour nous promener dans Bologne.

Nous apprécions la piscine car il fait très chaud ici, les enfants sont les seuls ici, ils sont donc de la place pour jouer.

Nous apprécions nettement moins la nuit le bruit de l’autoroute qui  n’est pas loin et le bruit de la boite de nuit .

P1110018 (Copy) P1110019 (Copy) P1110020 (Copy) P1110024 (Copy) P1110026 (Copy) P1110038 (Copy) P1110040 (Copy) P1110050 (Copy) P1110051 (Copy) P1110054 (Copy) P1110055 (Copy) P1110057 (Copy) P1110059 (Copy) P1110061 (Copy) P1110063 (Copy) P1110066 (Copy)

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Etape 92 : Florence / Munich

  1. Frédéric LABADIE dit :

    Quand je vous dis qu’il va falloir l’écrire, ce bouquin !! 😃

    J'aime

  2. Danielle HRDY dit :

    Quelle épopée…s’en suis toute estourbi….a bientôt a Munich …relaxez vous bien dans la piscin puis dans le train….et en aout on vous attend ….ça approche
    bises Dany

    J'aime

  3. BALLANGER dit :

    Bravo la famille Percher, nous suivons vos aventures régulièrement et mes enfants sont admiratifs envers les vôtres en voyant tout ces kilomètres avalés. Ca donne même des idées à mon cher et tendre mais j ‘avoue qu’il va falloir que l’on s’entraîne si on veut arriver à votre niveau. En tout cas chapeau bas, après tout ce périple. Ca aurait été avec plaisir de vous accueillir dans le St Firminois mais malheureusement nous partons le 01 août au Portugal mais si vos dates d’arrivées changent, sachez que la porte vous est grande ouverte. Gros bisous à vous tous et bonne continuation.
    Annabelle and Co.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s