Etape 70 à 73 : Bonifacio / Alghero (Fertilia) : du 22 au 26 mai

Vendredi 22 : bonifacio / San Theresa di Gallura : 12 kms

La matinée se résume à préparer 2 colis, regarder un peu internet pour la suite, préparer les affaires, pendant que Andrianna  (une des filles d’Hélène et François)s’occupe des enfants tout en préparant la fin de ses partiels.

Nous décidons de partir à 12H30 sans profiter du repas qui se profilait avec l’arrivée d’Hélène. Nous préférons pouvoir assurer tout , l’achat de denrées pour la suite et l’achat des billets pour la traversée tout en réussissant à remonter dans la ville haute pour l’envoi de colis et le retrait d’espèces.

Nous entamons ce défi par un repas sur le port face à la citadelle (armés de sandwiches) : petit moment très sympa avec la rencontre de différentes personnes en vacances attirées par le convoi atypique.

Je laisse Anne faire les courses au SPAR (le dernier de Corse) et ensuite nous entamons l’avancée vers l’embarcadère.

Il nous reste une heure pour acheter les billets, remonter dans la ville haute pour poster des colis et  retirer de l’argent.

Nous décidons de faire 3 groupes : Anne sans sacoche vers la ville haute, Manon à l’extérieur avec les vélos et les garçons à l’achat des billets.

Il y a beaucoup de volontaires pour traverser (les traversées de la veille ayant été annulées pour raison de tempête)

Il reste 30 minutes avant le départ quand je prends possession des billets et l’attente d’Anne commence.

Nous commençons à stresser avec Manon, il ne reste que 10 minutes et nous commençons à avancer quand Anne pointe le bout de son guidon.

Elle est stressée et présente une large trace au niveau de la gorge : la poste ne faisait pas les lettres max comme on trouve sur le net, la route vers la ville haute est en sens unique et Anne est rentrée dans un parking pour voir où elle se trouvait par rapport à l’embarcadère et en se retournant elle s’est pris une barrière automatique des voitures redescendue le temps de l’observation.

Elle a été séchée sur place mais n’a pas perdu connaissance et c’est en sa présence que nous pouvons entamer la traversée : cool !!!

La sortie du port de Bonifacio est très sympa à voir pour saluer une dernière fois cette Corse si REMARQUABLE ET INOUBLIABLE avec tous les qualificatifs positifs ou négatifs que portent ces mots.

P1090548 (Copy)

vue sur Bonifacio

P1090539 (Copy) P1090538 (Copy) P1090542 (Copy) P1090558 (Copy)

Nous avons entamé notre voyage il y a 3 mois jour pour jour et notre aventure prend un nouveau cap en changeant de pays.

P1090560 (Copy)

au loin santa theresa di gallura

La traversée dure 1h : nous débarquons avec la présence d’une des polices d’Italie : Ils sont très élégants et cherchent plus à montrer le costume qu’à vraiment contrôler quelque chose.

P1090566 (Copy)

P1090567 (Copy)

pause goûter dans la ville…. qui semble désertique

Nous arrivons dans un autre univers, avec des mots en italien partout, des maisons de toutes les couleurs : nous prenons le pouls de cette nouvelle aventure avec un petit goûter près d’une auto-école et constatons que nous ne parlons pas un mot d’italien.

Toutes les pancartes de publicité sur les 8kms qui nous séparent du 1er camping seront nos premières leçons d’Italien .

P1090568 (Copy)

La route se fait bien et nous arrivons au camping de la Liccia : nous dépassons les records de tarif (34€ en tarif promo hors saison, sans piscine ouverte) mais nous sommes en sécurité : de quoi entamer sereinement ce nouveau périple cette fois dans un pays étranger.

Petit tour à la plage très ventée en soirée !

P1090569 (Copy) P1090572 (Copy) P1090573 (Copy)

De plus nous profitons du resto du camping ouvert pour commencer notre cure de cuisine italienne : les pizzas et les glaces sont moins chères qu’en France alors il faut en profiter !

petit détail important à nos yeux : dans les campings ici il y a du tri sélectif :

P1090578 (Copy)

Samedi 23 : San theresa di Gallura / Valledonia : 53 kms

Nous avons très bien dormi pour cette première nuit en sardaigne, de quoi nous donner la pêche pour la journée qui s’annonce.

Il fait plutôt beau temps même si le ciel est voilé par endroit.  Mais le vent se lève et forcément il n’est pas vraiment dans le bon sens pour nous.

P1090579 (Copy) P1090581 (Copy)

Nous roulons jusqu’à  trouver un endroit tranquille dans une pinède pour déjeuner, heureusement nous sommes abrités du vent.  La plage n’est pas loin nous allons la voir mais « l’aiguille de l’anémomètre » nous conseille vite de ne pas rester, la température avec le vent est nettement moins élevée.

P1090582 (Copy) P1090586 (Copy) P1090587 (Copy) P1090590 (Copy)

Nous reprenons notre route en traversant différents paysages. Nous constatons qu’il y a énormément d’endroits agricoles : les moutons, les champs pour faire du foin, des cultures.

P1090592 (Copy)

Aujourd‘hui Augustin n’a pas roulé, nous voulions tester le conduite sarde avant de lacher le bolide !

Certains sardes conduisent très vite y compris aux endroits ou la vitesse est limitée à 50, mais ils conduisent prudemment. Ils ne doublent pas s’il y a une voiture en face et attendent patiemment derrière et quand ils doublent ils se mettent complètement sur la file de gauche pour être loin de nous. C’est rassurant.

Nous avons prévu aujourd‘hui d’avancer comme possible et de trouver un coin pour bivouaquer.

Nous allons remplir les poches à eau et gourdes chez une petite grand-mère en bord de route. Fabrice teste son italien avec les phrases toutes faites que nous avions traduites préalablement pour nous débrouiller un minimum. Il se fait comprendre et comprend à peu près ce que lui dit la dame.

Nous souhaitons avancer encore un peu avant de trouver où dormir.

Malheureusement le paysage change sur les kilomètres suivants si bien que nous ne trouvons pas vraiment où nous arrêter. C’est plus montagneux, moins agricole, et il y a très peu voire pas de maisons.

 P1090594 (Copy)

Nous tentons notre chance près d’un hangar. Nous trouvons une dame qui nous fait comprendre que ce n’est pas possible de s’installer ici (non loin des moutons) en prétextant que les enfants seraient piqués par des petites bêtes. On comprend vite que c’est une excuse mais qu’elle ne veut pas. Elle nous indique un endroit plus loin où il y a des hôtels. Nous décidons de continuer, un peu agacés d’avoir perdu un peu de temps à discuter et à essayer de se faire comprendre, au final pour rien. L’heure tourne et il est déjà plus de 18h30.

Nous demandons à un monsieur qui tient une boutique de vin dans le village suivant. La réponse est semblable à la dame précédente. Il nous propose lui aussi les hôtels à isola Rossa.

Nous prenons donc la décision de continuer notre route vers le camping le plus proche qui est encore à au moins 10 kms d’ici, il est déjà 19h passées. Heureusement ça descend (car nous avons grimpé un peu aujourd‘hui, pas facile avec le vent !).

Nous atteignons Vallédonia mais faisons encore quelques kilomètres avant de trouver le camping… il est 20h ! Nous sommes bien fatigués. Les enfants se réjouissent il y a une piscine dans le camping et pour une fois elle est ouverte !!!! Ils en profiteront le lendemain matin.

Nous sommes bien installés mais la nuit est entrecoupée de réveils tantôt à cause de la fête du village d’à coté (musique à fond) et tantôt par les rires d’un groupe d’italiens, installés avec leurs camping cars, qui durent jusqu’au milieu de la nuit !

Dimanche 24 mai : Valledonia / Platamona : 44 kms

La nuit n’a pas été de tout repos mais nous nous levons tout de même pas trop tard, si bien que les enfants peuvent profiter un peu de la piscine du camping. L’eau n’est pas très chaude mais c’est symbolique… enfin un camping avec une piscine ouverte !!!!!

Nous prenons la route vers Castel Sardo. Il y a une quinzaine de kms qui se font plutôt facilement même s’il y a quelque côtes.

P1090600 (Copy) P1090601 (Copy) P1090603 (Copy)

Et puis en Sardaigne il ne faut pas se fier aux indications des panneaux routiers. On peut voir Castelsardo 9 kms, puis 2 kms plus loin un autre panneau qui indique  CastelSardo : 11kms, puis 200 m plus loin CastelSardo : 10 kms ! bref… de quoi se décourager ou certaines fois être agréablement surpris (ce n’est pas souvent dans le bon sens !!!).

Dans une descente avant CastelSardo, j’entends un bruit sec…. Un nouveau rayon de cassé, on avisera ce soir pour la réparation !

P1090605 (Copy) P1090606 (Copy)

Nous arrivons pour manger dans la ville de Castelsardo et nous installons sur une belle place, face à la mer. Nous apprécions cette jolie petite ville et nous terminons notre pause par une glace. Nous sommes agréablement surpris des prix : 2 euros les 2 boules alors qu’en France c’est au moins 2,40 la boule… on risque d’user et d’abuser des pauses glaces en Sardaigne !!!!

P1090607 (Copy) P1090608 (Copy) P1090609 (Copy) P1090611 (Copy)

P1090613 (Copy)

P1090614 (Copy)

Nous reprenons notre route, c’est facile cet après midi… c’est plutôt plat. Il fait toujours très beau. Nous nous dirigeons vers un camping que nous avons repéré sur la carte, nous y arrivons en fin d’après midi et nous installons notre campement.

Fabrice a un accès à un étau auprès du personnel d’entretien du camping et apprend au passage comment se dit « étau » en italien « morsa ». Il peut ainsi démonter ma roue arrière et changer le rayon qui s’est cassé dans la journée. (c’est devenu un jeu facile avec l’habitude !!!)

Lundi 25 mai : Porto Torres / Fertilia (près d’Alghero) : 50 kms

Grand soleil à notre réveil.

La journée ne s’annonce pas trop dure malgré les kilomètres… c’est plat pour aller jusqu’à Alghéro.

P1090617 (Copy) P1090618 (Copy) P1090619 (Copy)

Nous rangeons nos affaires et partons du camping en fin de matinée en direction de Porto Torres.

P1090621 (Copy) P1090622 (Copy)

P1090623 (Copy) P1090624 (Copy) P1090626 (Copy)

Aujourd’hui c’est la pentecôte et nous tombons sur une célébration religieuse en pleine ville près du port. Nous nous installons sur des bancs pour manger et observer les va et vient de la foule dans la rue.

P1090629 (Copy) P1090631 (Copy) P1090634 (Copy)P1090630 (Copy)

Il fait très chaud aujourd’hui surtout en début d’après midi quand nous reprenons notre route. Les pourtours de Porto Torres sont sales et délabrés (sorte de zone industrielle un peu abandonnée). Heureusement la suite de notre trajet nous donne la vue sur les champs et campagnes, notamment des champs d’artichauts une des spécificités de la Sardaigne.

P1090644 (Copy)

les vignes sont très hautes ici !

P1090646 (Copy)

dommage que je ne puisse par ajouter d’odeurs …. les senteurs de cette haies sont excquises

P1090639 (Copy) P1090640 (Copy) P1090641 (Copy)

Nous arrivons à Alghero en fin d’aprèsmidi, nous nous arrêtons dans le camping le plus proche  du centre, le prix est dissuasif même après négociation. Nous reprenons notre route vers Fertilia où il y a à priori 2 autres campings (merci le routard). Le suivant est encore plus cher que celui d’Alghero, nous poursuivons donc jusqu’au camping  Le Nurral où nous rencontrons Anna qui est très compréhensive lorsque nous lui expliquons en italien que nous avons un budget limité du fait que nous voyageons 6 mois. Elle nous propose de ne pas compter les enfants dans le tarif ! Super nous avons prévu de rester 2 nuits ici pour visiter Alghero le lendemain.

Son accueil est tellement chaleureux que nous décidons le soir de manger au petit resto du camping, nous apprécions de ne pas avoir à préparer à manger ce soir… vive les vacances !

Anna parle un peu français les échanges avec elle nous permettent de progresser en italien et elle en français… c’est génial !

Mardi 26 mai : pause

Ce matin le temps est couvert, dommage. Nous prenons notre temps le matin et partons le midi manger à la pizzeria de Fertilia recommandée par le  guide du routard. Nous ne sommes pas déçus, les pizzas sont à la hauteur des commentaires lus dans le guide.

P1090648 (Copy) P1090650 (Copy) P1090651 (Copy) P1090652 (Copy)

Nous partons ensuite à vélo vers Alghéro . Nous nous promenons dans les petites rues et sur les remparts, c’est très beau mais ça doit l’être encore plus quand le ciel est bleu.

P1090655 (Copy) P1090656 (Copy) P1090658 (Copy) P1090659 (Copy) P1090661 (Copy) P1090662 (Copy) P1090663 (Copy) P1090664 (Copy) P1090667 (Copy) P1090668 (Copy) P1090669 (Copy) P1090671 (Copy) P1090672 (Copy) P1090674 (Copy) P1090677 (Copy) P1090678 (Copy)

Une pause glace dans le glacier renommé de la ville s’impose mais nous sommes surpris par l’orage et la pluie qui pointent leur nez !

P1090680 (Copy) P1090681 (Copy) P1090682 (Copy)

Nous nous abritons un peu et repartons vers le port. Il pleut vraiment trop nous nous arrêtons sous le porche de la « criée » et attendons patiemment que ça se calme. Des jeunes à côté nous indiquent  que d’habitude il ne pleut pas !!!! On se rassure en se disant que c’est l’averse de notre séjour en Sardaigne !

Nous ne repartons qu’une heure plus tard, il pleut encore un peu mais ça se calme et nous rentrons tranquillement vers le camping après avoir fait un peu de ravitaillement.

Ces premiers jours en Sardaigne nous permettent de nous rendre compte que nous arrivons à nous débrouiller malgré notre méconnaissance initiale de la langue italienne. Les gens sont souriants dans les magasins et sur les routes. Nous nous faisons régulièrement klaxonner mais sous forme d’encouragement, nous avons aussi de grands coucous par les fenêtres des voitures ou par des gens sur le bord des routes. Ca fait du bien  et nous nous sentons à notre place et en sécurité.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Etape 70 à 73 : Bonifacio / Alghero (Fertilia) : du 22 au 26 mai

  1. Henriette Derubé dit :

    Contente d’avoir de vos nouvelles ! J’ai lu avec passion tous vos articles depuis votre départ. Je vous souhaite un très bon voyage pour la suite.

    J'aime

  2. Roseline dit :

    Bonne continuation et merci pour tous ces commentaires et ces photos.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s