Etape 66 à 69 : Ajaccio / Bonifacio : du 16 au 20 mai

Samedi 16 mai :

journée de repos :

Nous profitons de notre journée pour flâner dans les rues et au marché d’Ajaccio, aller à la plage l’après midi, préparer des colis à envoyer (notamment celui avec notre tente vaude que nous ne voulons pas jeter ).

P1090275 (Copy) P1090276 (Copy) P1090281 (Copy) P1090283 (Copy) P1090284 (Copy)

En fin de journée Amélie et Jean Michel nous emmènent en voiture près des Iles Sanguinaires à une dizaine de kms d’Ajaccio. Même si le ciel s’est couvert en partie c’est beau

P1090285 (Copy) P1090288 (Copy) P1090289 (Copy) P1090292 (Copy) P1090293 (Copy) P1090294 (Copy) P1090295 (Copy)

Etape 66 : Ajaccio – avant Porto Pollo : 57 dont 43 kms avec enfants:  dimanche  17 mai :

Jean Michel nous a prévu toute une organisation pour aujourd’hui ! Comme il est difficile de sortir de la ville en vélo (passage par 4 voies obligatoire), il a prévu d’emmener sacoches et enfants en voiture un peu plus loin que l’aéroport avant la montée du col vers Bisinao. Il a fait appel à une collègue d’eps pour compléter les voitures pour emmener tout le barda (eh oui les vélo des enfants + les sacoches + la charrette + le vélo de Jean Michel… ça fait du chargement !

P1090296 (Copy)

Nous partons devant avec Fabrice sur nos montures à vide !!!! OUaouh trop facile quand nous ne sommes pas chargés !

Nous traversons Ajaccio en peu de temps… grisés par la vitesse que nous ne pouvons pas avoir en tant habituel !

P1090297 (Copy)

Finalement nous arrivons avant les voitures au point de rendez vous !

Le déchargement des voitures et rechargement des vélos prend un peu de temps, mais nous sommes enfin prêts !

Jean Michel a prévu de faire l’étape avec nous aujourd’hui, c’est chouette d’autant plus que pour lui (il roule avec un vélo de course et sans sacoches) on doit se trainer un peu à notre allure.

Nous quittons Amélie qui elle repart vers Ajaccio.

P1090299 (Copy)

La montée est rude, il fait très chaud et nous n’avons pas beaucoup roulé ces derniers jours… les habitudes se perdent. Les enfants peinent beaucoup aujourd’hui, physiquement et moralement.

P1090301 (Copy) P1090302 (Copy)

Nous nous arrêtons en bord de route déjeuner après seulement quelques kms de montée.

Nous ne trainons pas trop et reprenons la route. La montée n’en fini jamais, c’est difficile de voir « souffrir »les enfants et de ne pas pouvoir faire grand-chose pour eux.

P1090306 (Copy)

Nous arrivons enfin au col, ce qui ne veut pas dire que nous avons fini de grimper (au grand désespoir de Titou), eh oui ici ça descend un peu pour remonter un peu pour redescendre… bref c’est pas drôle !!!!!

P1090307 (Copy) P1090309 (Copy)

Jean Michel nous accompagne jusqu’à Pina Canale où nous prenons le goûter. Il doit ensuite faire demi tour et revenir à l’endroit de départ où il a garé sa voiture.

Nous le quittons, touchés par l’aide qu’il a pu nous apporter tout au long de notre parcours en corse depuis le 1er mai.

La suite du parcours est descendante, puis nous trouvons même quelques kms plutôt plats… c’est la première fois en corse !

P1090311 (Copy) P1090312 (Copy)

Nous approchons de Porto Pollo et contactons l’éleveur qui doit nous accueillir ce soir (une fois de plus nous avons été mis en contact avec lui par Denis ! ). Nous le croisons sur la route, il part à la traite et nous indique où nous pouvons nous installer.

L’endroit est parfait pour nous.

Nous montons le campement et pour la première fois nos nouvelles tentes.

Je découvre avec stupéfaction que la tente neuve que nous avons reçue présente 2 trous dans le double toit. Je suis dépitée. Ce n’est certes pas très grave, mais nous avions résolus nos problèmes matériels, assez vite… et je me sens épuisée pour encore gérer ce problème là, même si je sais qu’en contactant Julien de cyclo rando  nous trouverons une solution.

C’est peut être justement une nouvelle petite épreuve pour voir si on tient toujours le coup !!!!

Les enfants testent leur nouveau frisbee.

P1090315 (Copy) P1090316 (Copy)

Monsieur Santoni passe nous voir une fois la traite terminée et nous discutons un peu avec lui. Nous tardons ensuite pas à nous coucher la nuit tombant.

P1090317 (Copy)

Etape 67 : Porto Pollo – Sartène : 28 kms : lundi 18 mai :

Il fait encore beau ce matin et nous partons relativement tôt.

P1090318 (Copy)

Augustin roule et donne l’allure. Le trajet  est plutôt facile même s’il y a quelques côtes, il y a aussi des descentes et dans l’ensemble c’est roulant.

Nous parcourons une quinzaine de kms et arrivons à Propriano. Cette ville ne présente rien d’extraordinaire pourtant elle semble très touristique au vue du nombre d’hotels, supermarchés résidences indiqués.

Nous nous arrêtons dans le centre ville pour trouver une connexion wifi et envoyer un mail à Julien de cyclo rando : toujours aussi réactif : il nous propose de voir pour le SAV du double toit en rentrant de notre voyage et en attendant nous envoie un produit qui permet de recoller les tissus. Génial… ça nous convient et nous sommes encore épatés de sa réactivité.

Nous décidons de profiter de la plage et pique niquons sur le sable. Les enfants se baignent et jouent au bord de l’eau qui une fois de plus présente une couleur très attirante.

P1090320 (Copy) P1090321 (Copy) P1090324 (Copy) P1090326 (Copy) P1090327 (Copy)

Avant de repartir nous nous arrêtons pour une pause glace sur le port.

P1090330 (Copy)

Notre route se poursuit vers Sartène, nous savons que ça grimpe beaucoup pour nous rendre dans cette petite ville dans les terres.

P1090333 (Copy)

Heureusement le camping dans lequel nous nous arrêtons  est à mi chemin dans la montée… nous en gardons pour le lendemain matin.

Nous nous installons dans ce tout petit camping et terminons notre soirée par notre petit rituel d’installation, les douches, le repas et au lit !!!!

Nous faisons également la connaissance de Gabrielle et Hervé, deux cyclorandonneurs sexagénaires qui ont baroudé à plein d’endroits.

Etape 68 : Sartène / Pianotolli : 38 kms : mardi 19 mai :

Nous trainons un peu au réveil ce matin : si bien que nous remarquons que nos voisins cyclorandonneurs, eux sont déjà partis quand nous sortons de la tente. Ils nous ont laissé un petit mot d’encouragement.

Nous rangeons notre campement et montons en selle pour terminer la côte de Sartène. C’est difficile mais nous avançons petit à petit à notre rythme. Nous savons que c’est la plus grosse difficulté de la journée, qu’ensuite nous aurons de la descente puis un relief avec moins de dénivelé.

Cette petite ville semble assez touristique, les terrasses des cafés sont bien remplies.

P1090335 (Copy) P1090338 (Copy) P1090339 (Copy) P1090340 (Copy) P1090341 (Copy) P1090344 (Copy)

Nous poursuivons notre route et nous arrêtons après quelques kms, Augustin est fatigué, nous sommes sur une nationale et il est plus prudent qu’il s’installe dans la charrette.

P1090346 (Copy)

Nous continuons et nous arrêtons plusieurs kms après ( Augustin s’est endormi… il était bien fatigué) pour manger sur un emplacement en bord de route.

P1090348 (Copy) P1090349 (Copy) P1090350 (Copy)

Le ciel s’est couvert mais il fait encore bon.

Nous reprenons notre chemin et allons tranquillement jusqu’à Roccapina où nous apercevons au loin le rocher en forme de lion.

P1090351 (Copy) P1090352 (Copy) P1090353 (Copy) P1090353 (Copy) P1090354 (Copy) P1090356 (Copy)

Nous nous arrêtons aujourd ‘hui à Pianotolli. Nous recroisons Gabrielle et Hervé les cyclorandonneurs de la vieille. Ils sont installés dans un des 2 campings du village. Nous nous y rendons et fabrice négocie un peu le tarif avant de nous installer.

Nous partageons un apéro avec Gabrielle et Hervé avec qui nous avons sympathisé.

L’heure tourne et il est temps de se coucher.

Etape 69 : Pianotolli / Bonifacio : 23 kms : mercredi 20 mai :

Titou est réveillé à 6h30 et a la bonne idée de ranger ses affaires pour être prêt le plus tôt possible. Alors forcément tout le monde est réveillé aussi. Un repos un peu plus long ce matin aurait été bienvenu. Nous saurons par la suite que Titou s’était mis en tête d’être prêt à partir avant Gabrielle et Hervé ! Et nous sommes prêts en même temps il est environ 9h ! Nouveau record !!!!! Bon ça ne sert pas à grand-chose ce matin car nous avons une petite journée  pour rejoindre Bonifacio : une vingtaine de kms.

Nous roulons sur la nationale et rien de très agréable jusqu’à la pause du midi à l’ermitage de la Trinité.

P1090359 (Copy) P1090361 (Copy)

Ce lieu a symbolique religieuse est un réel « havre de paix » entre magnifiques rochers et vue sur Bonifiacio et la mer.

P1090363 (Copy) P1090364 (Copy) P1090365 (Copy) P1090366 (Copy) P1090370 (Copy) P1090371 (Copy) P1090373 (Copy) P1090376 (Copy) P1090378 (Copy) P1090380 (Copy) P1090383 (Copy) P1090385 (Copy) P1090389 (Copy) P1090390 (Copy) P1090393 (Copy) P1090394 (Copy)

Nous nous reposons agréablement avant de descendre tranquillement vers chez Hélène (une collègue d’eps contactée par Jean-michel) et François à Bonifacio.

P1090395 (Copy)

Nous arrivons à Finocchio par un chemin très escarpé, avec l’accueil de l’ânesse et des chiens de race corse : corcyno si j’ai bien retenu

Hélène nous accueille et nous attendons François et la visite d’Alain, le prof d’arts plastiques d’Hélène quand elle était au collège.

Nous partons pour une petite balade insolite avec Hélène, Alain et nous 5 dans la dacia.

Nous découvrons avec plaisir un ancien village de bergers avec des baracous conservés magnifiquement : la découverte est magique.

P1090399 (Copy) P1090404 (Copy) P1090405 (Copy) P1090411 (Copy) P1090413 (Copy)

La balade se conclue par une escapade très ventée à proximité des falaises de Bonifacio : un grand spectacle.

P1090418 (Copy) P1090421 (Copy) P1090424 (Copy)

Nous rentrons et passons à table tous ensemble avec François qui nous a préparé des pâtes à l’araignée de mer : un plat typique d’ici EXCELLENT

P1090426 (Copy)

Nous profitons aussi des blettes farcies à la bonifacienne et nous finissons le repas avec les choux à la crème et un peu d’alcool de myrte. L’heure est venue de nous coucher riches de toutes ces découvertes.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Etape 66 à 69 : Ajaccio / Bonifacio : du 16 au 20 mai

  1. porcheron dit :

    Coucou, je vois que ces dernières étapes en CORSE se sont bien passées , nous sommes trés contents pour vous . Bravo à Augustin pour la montée de la cote de Sartène .Bisous à vous cinq
    PS : la race de chien corse s’écrit Cursinu c’est la prononciation des u qui vous a induits en erreur , vous allez être obligé de revenir …….

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s