Corse semaine 1 : de Bastia à Algajola

Etape 54 :Bastia / Pietracorbara = 23 kms : Mercredi 29Avril :

Nous arrivons par le bateau à 7h, Bastia est éclairée par le soleil.

P1080609 (Copy) P1080612 (Copy) P1080618 (Copy)

A cette heure là c’est très calme dans la ville. Nous prenons notre petit déjeuner au soleil  près de la place des armes et devant la citadelle. Nous prenons le pouls de la ville et discutons avec les passants.

P1080619 (Copy) P1080622 (Copy) P1080624 (Copy) P1080627 (Copy)

La ville de Bastia propose aux jeunes une animation sur l’espace. Comme nous lambinons les enfants y participent et construisent des fusées à eau qu’ils projettent ensuite avec une rampe de lancement.

P1080639 (Copy) P1080640 (Copy) P1080641 (Copy) P1080642 (Copy) P1080643 (Copy) P1080644 (Copy)

Nous profitons de l’instant présent et finalement ne partons que vers 11h45.

Nous nous arrêtons manger à quelques kilomètres dans un petit parc de jeu.

Nous repartons en direction du Cap Corse, la fatigue de la nuit courte dans le bateau commence à se faire ressentir mais n’empêche pas d’apprécier la beauté du paysage.

P1080656 (Copy) P1080658 (Copy) P1080661 (Copy)

Aujourd’hui Augustin ne roule pas, nous préférons tester les routes et la conduite corse avant de le laisser en liberté avec son vélo !!! Effectivement il y a quelques conducteurs qui nous paraissent peu prudents quand ils nous doublent, heureusement la circulation s’estompe à mesure que nous avançons.

Nous nous arrêtons ce soir au camping la Pietra à la marine de Pietracorbara. Les enfants sont déçus la piscine n’est pas ouverte mais le camping est tout de même très agréable et nous permettra de nous reposer pleinement.

Etape 55 : Pietracorbara / Macinaggio : 22 Kms : Jeudi 30 avril :

Nous trainons le matin et décidons de ne partir que le midi pour aller pique niquer sur la plage. Le soleil est là et il fait même bon. Les enfants tentent une trempette même si l’eau n’est pas si chaude que ça.

P1080664 (Copy)

Le vent se lève et c’est nettement moins agréable, nous nous couvrons avant de reprendre la route.

Le paysage est magnifique : la montagne à notre gauche et la mer turquoise  à notre droite : tout le monde a la même phrase à la bouche : « ouah c’est beau ».

P1080674 P1080667 (Copy) P1080670 (Copy) P1080672 (Copy)

Nous arrivons en fin dans l’après midi à Macinaggio, dernier village sur la côte est de l’Ile. Nous prévoyons d’y rester le lendemain, prendre un bateau qui nous emmène jusqu’à Barcaggio (petit port au nord du cap corse) pour ensuite revenir à pied par le sentier des douaniers qui longe au plus près la côte  (l’accès n’y est pas possible en vélo). Nous devons donc trouver où dormir et où laisser nos vélos le lendemain pendant la balade.

P1080680 (Copy) P1080684 (Copy)

Je résume très vite la soirée que j’ai déjà évoquée précédemment :

Nous nous rendons au camping pensons pouvoir y camper même s’il est fermé, l’accès nous y est refusé. Nous cherchons une autre solution en vain. Nous sympathisons avec une famille de marseillais chez qui nous faisons chauffer de l’eau et cuire des œufs. En dépit d’avoir trouvé autre chose nous partons nous installer près de la plage de Tamarone ….

P1080687 (Copy) P1080688 (Copy) P1080690 (Copy)

La suite je l’ai déjà évoquée je ne reviendrai donc pas sur les faits tragiques de cette nuit là.

P1080704 (Copy)

Vendredi 1er Mai :

La nuit a été très courte et peu reposante : ça tourne beaucoup dans nos têtes.

Nous appelons la gendarmerie qui nous envoie une patrouille pour constater les faits (sur les tentes, les bouteilles incendiaires, nous les emmenons aussi sur les lieux où ils prélèvent tout ce qu’ils trouvent). Nous tombons sur 2 gendarmes super sympas ce qui fait passer le temps de façon un peu plus agréable.

Ils nous emmènent ensuite à la gendarmerie la plus proche pour que nous puissions enregistrer notre plainte (nous montons à 5 sur la banquette arrière dans leur voiture flambant neuve, Titou leur demande comment ça se passe si on se fait arrêter par d’autres gendarmes…. On s’arrangera  lui répondent ils !!!!).

P1080705 (Copy)

à la gendarmerie en famille !

C’est plutôt calme en ce jour férié alors les gendarmes se prêtent au jeu de répondre à toutes les questions des enfants même les plus étonnantes, ils leur proposent même de leur montrer à quoi ressemblent les cellules… finalement ce moment est très sympa pour les enfants !

Nous revenons à Macinaggio en taxi gendarme !!! Nous sommes déposés au spar à 12h25… ça ferme à 12h30 mais l’escorte de gendarmes nous permet de faire nos courses  alors que le magasin  s’apprête à fermer.

Nous retournons chez nos hôtes Anne et Xavier, mangeons et faisons l’état des lieux des tentes … ça nous dépite de les voir, à certains endroits l’acide projeté n’est pas encore sec. Il y a beaucoup de trous et les 2 tentes sont inutilisables s’il pleut.

P1080859 (Copy)

Nous décidons malgré les événements de partir nous promener un peu à pied  le long du sentier des douaniers, même si nous ne ferons pas entièrement la balade prévue.

Nous devons pour la 2éme fois de la journée retourner près du lieu de l’agression, ce n’est pas très agréable. Nous constatons que des voitures sont garées à l’endroit où nous avions mis nos tentes, cela nous conforte dans l’idée qu’à cet endroit nous n’étions pas nocifs pour le littoral.

P1080720 (Copy) P1080721 (Copy) P1080722 (Copy) P1080724 (Copy)

Notre promenade sous un ciel gris nous permet de sentir les odeurs divines du maquis… c’est plaisant.

P1080729 (Copy) P1080731 (Copy) P1080732 (Copy) P1080733 (Copy) P1080736 (Copy) P1080738 (Copy) P1080739 (Copy) P1080741 (Copy)

A notre retour nous nous arrêtons à la paillotte expliquer ce qui nous est arrivé. Ils semblent très surpris… ( ???)

Nous passons la soirée chez Anne , Xavier et leur 5 garçons, nous rigolons bien et cela nous permet de nous sentir en sécurité et de faire baisser la pression.

P1080743 (Copy)

Etape 56 : Macinaggio / Morsiglia : 23 KMs : samedi 2 Mai :

Nous reprenons notre route après l’incident passé, motivés pour tourner la page et reprendre le sens de notre voyage.

Nous empruntons la route qui traverse le cap d’est en ouest. Une montée régulière permet d’atteindre un point de vue d’où nous voyons la mer  au nord et tout le paysage montagneux autour.

P1080747 (Copy) P1080749 (Copy) P1080750 (Copy) P1080752 (Copy)

C’est aussi à cet endroit que nous sommes contactés par France 3 corse et que nous nous prêtons au jeu d’une interview  en pensant que cela éviterait que tout et n’importe quoi soit raconté sur notre mésaventure. Les enfants sont tous excités à l’idée de passer à la télé !

Nous poursuivons ensuite pour atteindre Centuri sur la côté ouest, le point de vue est magnifique et la descente sensationnelle.

P1080756 (Copy) P1080763 (Copy) P1080767 (Copy) P1080768 (Copy) P1080771 (Copy)

Nous nous arrêtons ce soir sur la plage de Morsiglia.P1080775 (Copy)

Nous avons été mis en contact avec l’adjoint au maire de ce village qui nous a certifié que nous pouvions dormir sur la plage sans crainte.

La plage est parsemée de détritus, les enfants décident de faire une œuvre d’art en les assemblant. Pendant ce temps nous passons quelques coups de fils pour rassurer nos familles et nous apprenons que nous faisons la une des actualités en corse et que notre mésaventure est racontée également sur le continent. On trouve plutôt ça drôle sur le coup (car nous sommes en bonne santé sûrement)

P1080776 (Copy) P1080777 (Copy) P1080778 (Copy) P1080791 (Copy)

Une fois le campement installé caché derrière des tamaris, nous nous couchons mais nous dormons très mal cette nuit, nous ne sommes pas du tout rassurés et avons l’impression de revivre la dernière nuit que nous avons vécue sous les tentes. J’attends impatiemment que le jour se lève pour me dire que nous ne craignons plus rien.

P1080794 (Copy)

Etape 57 : Morsiglia / Férinoles : 39 kms dimanche 3 mai :

Le soleil est là ce matin, les enfants jouent encore sur la plage pendant que nous rangeons les affaires.

P1080797 (Copy) P1080801 (Copy)

Nous décidons de faire rouler Augustin ce matin. Nous avons constaté la veille qu’il n’y avait pas trop de circulation sur la route.

Nous grimpons jusqu’à Pino. Nous nous arrêtons faire quelques courses et découvrons que nous faisons la une du « Corse matin », nous achetons le journal pour voir ce qui est raconté. Forcément des éléments importants ne sont pas mentionnés. Les journaux ont eu toutes les informations par le procureur mais ils ne laissent paraître que ce qui les intéresse. C’est navrant.

P1030492 (Copy)

Nous reprenons notre route le paysage est toujours magnifique cela nous réconforte.

P1030493 (Copy) P1080803 (Copy) P1080807 (Copy) P1080814 (Copy) P1080817 (Copy) P1080820 (Copy)

Nous mangeons dans un petit village un peu plus loin avec vue sur la mer en contrebas.

L’après midi nous devenons aigris par quelques réflexions désagréables d’automobilistes (finalement tellement peu par rapport à tous ceux qui nous croisent ou doublent !) qui nous reconnaissent et ne semblent pas d’accord avec le fait que nous ayons porté plainte.  Cela nous blesse profondément, nous avons du mal à la gérer alors qu’il suffirait de regarder tous ceux qui ne nous disent rien.

Nous arrivons en fin d’après midi au camping de Farinole. Petit camping sympathique mais l’accueil nous semble froid dans un premier abord, notre histoire fait débat et nous sentons regardés bizarrement sans avoir rien dit (sûrement juste du ressenti !!!).

Nous commençons aussi à nous rendre compte que notre voyage change d’allure : nous devons acheter notre sécurité en allant forcément dans les campings …. Le budget va en prendre un coup et nous trouvons les prix chers pour du « basse saison » !

Bref ce soir nous ne nous sentons pas très bien, tristes, pas en sécurité, seuls, regardés d’un mauvais œil, oppressés et fatigués….  c’est pas l’éclate !!!!!

Nous avons quand même vue  sur la mer, nous essayons de l’apprécier de notre mieux .

P1080837 (Copy) P1080838 (Copy) P1080840 (Copy)

Nous sommes aussi en contact avec Denis l’oncle de mon beau frère qui se démène pour nous trouver des solutions sur notre chemin, c’est la note positive du jour !

Etape 58 : le désert des Agriates : 41 kms : lundi 4 mai :

Il fait très beau quand nous nous réveillons et la chaleur est déjà présente. Nous savons que nous avons une grosse journée : nous devons traverser le désert des Agriates pour trouver un camping.

P1080860 (Copy) P1080862 (Copy)

Augustin roule jusqu’à St Florent où nous nous arrêtons faire du ravitaillement et manger près du port. Il fait très chaud, plus de 30°, nous risquons de souffrir cet après midi !

P1080863 (Copy)

petite photo dédicace pour la classe de Manon : les CM2 de St Florent

P1080864 (Copy) P1080871 (Copy)

Nous rechargeons en eau au port avant d’entamer la montée.

P1080873 (Copy)

Sur le bord de la route Fabrice voit à quelques dizaines de mètres d’écart 4 bouteilles d’acide chlorhydrique jetées sur le bord de la route… est ce une focalisation ?????

P1030498 (Copy)

Nous montons jusqu’à plus de 400 m d’altitude… sur une dizaine de kms… c’est long, dur mais la pente n’est pas si raide que ça et tranquillement nous en venons à bout.

P1080877 (Copy) P1080885 (Copy) P1080887 (Copy) P1080890 (Copy)

Nous sommes doublés par  des voitures de luxe anciennes qui font le corsica tour, cela motive les enfants qui se demandent quelle va être la prochaine voiture (porsch, chevrolet, lotus, ferrari ????)

Le paysage est grandiose mais il fait quand même très chaud.

Ce qui est bien ici c’est que comme ça monte longtemps ça descend aussi longtemps…. Nous savourons  la descente de 7 kms, même si cela donne mal aux mains de forcer sur les freins pour ne pas se laisser embarquer par notre chargement !

P1080894 (Copy)

Nous arrivons en fin d’après midi au camping de l’Ostriconi et nous installons sur un terrain très sec avec peu d’herbe. Les enfants sont déçus la piscine n’est pas encore en activité… mais au moins nous  seront  en sécurité (ça c’est la vision des parents !).

Etape 59 : L’ostriconi / Algajola : 23 kms : mardi 5 mai :

Nous partons en fin de matinée en direction de l’Ile Rousse.

En chemin nous rencontrons 2 cyclotouristes avec qui nous discutons un long moment.

Nous nous arrêtons manger sur une plage. Les enfants en profitent pour se baigner. Finalement nous traînonsP1080898 (Copy) P1080901 (Copy) et ne repartons que dans l’après midi.

Nous nous arrêtons ensuite à L’Ile Rousse où nous faisons notre ravitaillement avant de pédaler dans une grosse côte pour sortir de la ville en direction d’Algajola.

Nous arrivons à l’aire naturelle de camping en fin d’après midi. Nous y sommes très bien accueillis, nous nous y sentons bien et nous décidons donc de rester en journée de pause le lendemain ici. Cela nous permettra de souffler un peu et de terminer nos problèmes logistiques de tentes, et assurance.

Mercredi 6 mai :

Journée de pause : il fait gris mais nous prenons le temps tout de même d’aller à la plage. Il y a beaucoup de vent mais le paysage reste beau et le soleil revient peu à peu.

P1080905 (Copy) P1080906 (Copy) P1080907 (Copy)

Les enfants sympathisent avec d’autres enfants. Nous mangeons le soir avec nos voisins  de camping (nous sommes seulement 2 familles à camper !!!!!) qui viennent d’Alsace et qui se trouvent sur notre itinéraire retour cet été.

Bref de quoi reprendre des forces et de la motivation pour la suite !

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Corse semaine 1 : de Bastia à Algajola

  1. Mickael dit :

    Un grand coucou et plein de courage à vous 5.(Mickael le routier)

    J'aime

  2. carrupt dit :

    apres toutes ces mesaventures .les paysages sont tellement beaux ,ça rechauffe au moins les yeux .et on pense bien a vous pour la suite on vous embrasse bien fort ;Andree

    J'aime

  3. Famille BLANCQ dit :

    toujours beaucoup de détail et un véritable plaisir à vous lire. On vous soutient de loin, mais le coeur y est !! Bisous au enfants qui ont l’air d’être au top….

    J'aime

  4. florence lemerle dit :

    Bravo pour tout ce que vous nous faites vivre par messagerie interposée!!!!! bonne continuation!

    Famille Lemerle

    Pensez à nous laisser un peu de soleil!!!!!!!

    J'aime

  5. Fournier P. dit :

    Merci pour vos commentaires.
    Nous vous suivons pas tous les jours, mais nous regardons les photos.
    Bon courage à toute la petite famille.

    J'aime

  6. ZAKARIA Sarah dit :

    Un grand bonjour des Zakaria !
    Nous suivons vos aventures et pensons bien à vous.
    Le blog est super et complet. Bravo Anne !
    Votre triste épisode nous a beaucoup touché : vous avez sans doute réagi comme il fallait surtout vis à vis des enfants. Nous vous soutenons et vous rappelons que ce n’est qu’un mauvais moment qui ne peut effacer tout le reste, très réussi jusqu’ici !
    Nous vous encourageons à continuer cette belle épopée, avec de belles rencontres, toujours de superbes paysages et de grands efforts !
    Bisous à vous 5.

    J'aime

  7. Nauleau Marie Paule dit :

    Après votre rencontre à Bonifacio, où nous avons pris quelques photos de vos vélos, nous vous souhaitons Bonne poursuite de votre périple…
    Cordialement

    J'aime

  8. DUCOS Christiane. dit :

    Mon message d’encouragement je l’ai laissé dans la rubrique Pourquoi ce voyage.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s