Etape 35 à 37 : Toulouse / Carcassonne : du 10 au 12 avril

Etape 35 : Toulouse / Gardouch : 37 kms vendredi 10 avril :

Toutes les bonnes choses ont une fin, nous étions vraiment bien chez Gérard et Thérèse, mais nous partons pour la suite de nos aventures, remontés à bloc  avec ces 2 jours  pendant lesquels ils ont été aux petits soins avec nous.

Nous prenons notre temps pour le petit déj et le rangement des affaires, nous ne sommes prêts qu’à 12h. Gérard et Thérèse nous accompagnent pour les premiers kilomètres.

IMG_0422 (Copy) P1080074 (Copy)

Après quelques rues dans Toulouse nous arrivons sur les bords du canal du midi que nous suivrons pendant plusieurs jours.

P1080076 (Copy)

Nous roulons 9 kms et nous devons dire au revoir à nos hôtes qui ont été si  adorables avec nous. Nous espérons les revoir dès que l’occasion se présentera.  Nous les regardons retourner vers Toulouse tristes et en même temps très heureux d’avoir pu passer ces quelques jours avec eux.

Rencontrer des gens formidables comme eux rend notre voyage très riche et nous savourons une fois de plus notre chance.

Nous nous arrêtons pour notre pause déjeuner près du parc de jeu qui se présente à nous.

P1080081 (Copy) P1080083 (Copy)

Notre route se poursuite le long du canal, le ciel est plutôt ensoleillé et le vent assez faible pour le moment.

P1080085 (Copy) P1080088 (Copy) P1080089 (Copy)

Nous arrivons à un endroit où le canal est barré pour cause de chantier d’abatage de platane pour lutter contre le chancre coloré qui décime une partie des arbres le long du canal du midi. Bien évidemment nous n’avons pas vu d’indication avant d’arriver devant la barrière qui bloque la route. Nous ne souhaitons pas faire demi tour jusqu’au pont précédent (qui se trouve à 3 kms) alors nous passons par le côté pour rejoindre un camp de gens du voyage desservi par une route qui nous permet de prendre un pont qui passe dessus le canal et ainsi de rejoindre l’autre berge.

Le canal est beau mais le bruit ambiant de l’autoroute qui est proche lui fait perdre du charme.

Le vent se lève en fin d’après midi et nous roulons beaucoup plus difficilement avec le vent de face.

Nous sortons du canal pour trouver un endroit pour bivouaquer abrité du vent. Nous nous arrêtons dans le village de Gardouch. Nous repérons un coin abrité près du terrain de foot et du gymnase. Nous demandons à un responsable qui se trouve là, pas de soucis pour planter les tentes ici. Génial nous serons à l’abri du vent sur un terrain en herbe plat avec même un point d’eau. Nous avons parcouru aujourd’hui 37 kms.

P1080095 (Copy) P1080096 (Copy)

Nous attachons bien les tentes car le vent souffle toujours.

Repas chaud bien mérité et hop tous au lit.

Etape 36 : Gardouch / St Martin Lalande : 35 kms, samedi 11 avril :

Nous étions bien abrités du vent cette nuit et ce matin il s’est calmé. Nous nous levons sous le soleil.

Nous partons du stade vers 10h30 après avoir rangé tout notre campement. Les petits joueurs de foot sont déjà sur le terrain avec les coachs et les parents.

Petite halte à la boulangerie du village avant de retrouver le canal que nous continuons à suivre.

P1080099 (Copy) P1080101 (Copy)

P1080102 (Copy)

Tant que nous sommes dans le département de haute Garonne, le revêtement est très roulant et les panneaux d’indications sont très présents. Les choses se gâtent dès que nous passons Port Lauragais et que nous arrivons dans l’Aude. Nous roulons désormais sur un chemin parfois peu large, avec trous et bosses et surtout les panneaux d’indications ont totalement disparus !

P1080104 (Copy)

Nous nous arrêtons manger près de l’endroit de partage des eaux du canal : d’un côté les eaux vont vers l’atlantique de l’autre vers la méditerranée. Le temps est magnifique, nous sommes en teeshirt  et nous sortons même les shorts l’après midi !

P1080107 (Copy)

borne kilométrique le long du canal

P1080106 (Copy) P1080108 (Copy) P1080109 (Copy)

Nous reprenons notre route l’après midi sur un chemin très chaotique. Nous atteignons tout de même Castelnaudary pour y faire notre pause goûter devant le canal et la ville éclairée par le soleil.

P1080111 (Copy) P1080112 (Copy) P1080113 (Copy) P1080114 (Copy) P1080119 (Copy) P1080121 (Copy)

Nous repartons en comptant rouler encore quelques kilomètres avant de chercher un endroit pour bivouaquer.

(Propos de Fabrice sur cette partie)

Le chemin est toujours aussi bosselé et difficile avec la charrette et je dois rester vigilant pour ne pas dévier vers le canal

P1080122 (Copy)

En pleine ligne droite, je sens tout à coup ma roue arrière pilée sur place, Manon  me rentre dedans et tout reste incompréhensible  jusqu’à temps qu’on constate un tendeur coincé dans ma roue arrière et mon dérailleur et qu’Augustin m’explique « je pêchais des poissons avec Mon tendeur et j’ai attrapé ta roue »

Le tendeur est fortement coincé, la chaine ne bouge pas d’un millimètre et  il faut attaquer au couteau pour défaire ce bazar.

P1080125 (Copy) P1080124 (Copy) P1080123 (Copy)

Le temps passe et je constate 2 rayons très tordus (snif, sur ma roue toute neuve), une roue voilée et le cache plastique des pignons empêche le système de roue libre : dès que j’arrête de pédaler la chaine se détend anormalement et je dois attendre que les pédales tournent pour retrouver une tension correcte.

Nous décidons de quitter le canal pour trouver le plus vite possible un coin pour bivouaquer et réparer tout ça en un temps record : Nounette repère le stade de foot en contre bas du village pendant que Manon remplit les poches à eau et que je discute avec un voisin du cimetière qui dispose d’un étau fixé pour réparer les rayons : j’y reviendrai après avoir installé le campement.

P1080126 (Copy)

P1080128 (Copy)

Nous posons les tentes dans un petit coin du stade éloigné du village qui dispose même d’un point d’eau : tout le monde met la main à la pâte et en 1h30 tout est réparé, nous avons mangé (vive les haricots à la graisse d’oie type cassoulet, tout le monde en raffole et c’est très rapide), les garçons ont joué au foot et le coucher est envisagé.

Nous découvrirons plus tard que cette sortie du canal imprévue nous permet de découvrir bien d’autres paysages à quelques pas de celui-ci et bien plus sympathiques que les racines de platane et autres ornières et nous a permis de trouver un superbe coin de bivouac : comme je dis depuis peu « une merde amène toujours un mieux ».

Petit commentaire d’ Anne : la gestion de la situation suite à la pêche au tendeur, sans aucun énervement de la part de Fabrice a été remarquable !!!! c’est surement pour ça que nous avons trouvé une solution rapidement !

Etape 37 : St Martin Lalande / Carcassonne : 37 kms : dimanche 12 avril :

Après une bonne nuit nous sommes réveillés par le soleil qui éclaire  et réchauffe la tente.

P1080131 (Copy)

gymnastique du matin

Nous repartons vers la suite de nos aventures dans la matinée. Nous roulons quelques kilomètres avant de regagner le canal.

P1080132 (Copy)

Le chemin n’est pas mieux  que la veille voire pire. Aucune indication, les trous sont de plus en plus nombreux et profonds.

P1080134 (Copy) P1080135 (Copy)

Nous envisageons de nous arrêter manger après une quinzaine de kilomètres.  Nous nous arrêtons après une écluse, sur l’herbe, au soleil. Celui-ci est de plus en plus chaud, la température doit avoisiner les 25°, nous avons l’impression d’être en été.

P1080136 (Copy) P1080137 (Copy) P1080139 (Copy) P1080140 (Copy) P1080141 (Copy)

Les enfants profitent de la pause pour tremper les pieds dans le canal.

Nous repartons en direction de Carcassonne où nous sommes hébergés ce soir .

Le chemin est toujours aussi chaotique, il faut être vigilant entre les trous, les racines et le bord du canal… bref nous profitons moyennement du paysage même s’il fait très beau.

P1080142 (Copy) P1080144 (Copy) P1080145 (Copy) P1080147 (Copy)

En approchant de Carcassonne Stéphane, notre hôte de ce soir, vient à notre rencontre en vélo avec son fils Lino. Il nous montre le chemin pour nous rendre chez eux, Noémie sa compagne nous attend également dans la dernière rue avant d’arriver.

Noémie et Stéphane se sont inscrits il y a quelques semaines sur Warmshower, et ont fait un premier périple à vélo l’été dernier dans la région.

Nous sommes accueillis comme des princes, nous pourrons dormir tous dans un vrai lit.

Nous savourons le repas que Noémie a préparé et discutons voyage à vélo.

P1080149 (Copy)

Nous décidons d’aller visiter la cité médiévale de Carcassonne le lendemain matin, Noémie et Stéphane nous proposent  de nous laisser les clés de leur maison afin que nous laissions toutes nos sacoches le temps de notre balade. C’est super nous serons plus sereins avec nos vélos à vide.

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Etape 35 à 37 : Toulouse / Carcassonne : du 10 au 12 avril

  1. Brus dit :

    Bravo, la barbe Fabrice ! Un vrai paterfamilias !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s