un article particulier… écrit par nos amis les Frugiers !

Nos amis Rachel et Guillaume ont écrit un petit article qui parle de nous, je souhaite le partager avec vous pour que vous ayez une vue  de notre voyage avec un autre oeil que le mien !

Merci les Fruge :

 »

Les Perchés (sic !) vus par les Fruge

« Bon, allez, on n’a pas qu’ça à faire, nous ! », dixit Titouan au moment où nous prolongions les au-revoir avec ses parents. C’est qu’on ne se sépare pas comme ça de la famille Percher… Surtout quand on sait qu’on ne les reverra pas de sitôt !

C’est que les Percher, voyez-vous, faut s’en méfier : on les rencontre une fois, et on se rend compte qu’ils ont changé notre vie ! Bon, j’exagère un peu, mais pas tant. Par exemple, depuis qu’on les a rencontrés, on a mangé des fleurs et des orties, on a arrêté de boire du lait, on a fait des cures de raisins (ou on a fait semblant…), on a acheté un extracteur de jus, on s’est délecté de miel de pissenlit, et on s’est retrouvé à faire les Claudettes derrière un Fabrice déchaîné. Mais je m’égare.

Ce qui est chouette dans ce genre de week-end partagé (celui des trois jours de repos à Monein), c’est qu’on glane plein de petites infos sur les anecdotes ou les petites sorties qu’Anne n’écrira jamais dans ses articles… Par exemple, savez-vous qu’il arrive à Manon de faire un p’tit câlin à son doudou, et hop !, en selle ? Savez-vous que sur la route, Fabrice chante à tue-tête avec Titou : « Je veux mon nainnain, nain, nain, nain, nain, nain ! » ? Ou encore que Titouan interdit formellement à ses parents de boire du café (j’ai cru qu’il allait nous flinguer du regard quand, en plus, on a entamé la bouteille de rouge…) !

Et puis, avec les Perchés, ce qui est bien, c’est qu’on est obligé de voir la vie en rose. Fabrice n’en est pas à son premier dicton, mais si je devais n’en retenir qu’un, ce serait celui-là : « Tu vois, dans la vie, quand y a une merde, c’est pour un mieux ! ». Evidemment, vu comme ça, une grosse « patate » augure une grosse descente, une bonne engueulade augure une bonne réconciliation, et un rayon cassé augure… une bonne prise de tête ! Mais je m’égare. Derechef.

Bref, le week-end a été riche en discussions, en interrogations, en plaisanteries. On a ri des facéties de Fabrice, on a partagé nos questionnements et nos expériences de parents, on s’est attendris de voir nos enfants réunis… (il faut savoir que Jeanne et Claire sont amoureuses de Titouan, et Augustin, et Manon – mais « elle est pas d’accord »).

Rassurez-vous, je ne vais pas marcher davantage sur les plate-bandes des 10coupsdepédales… Mais j’avais juste envie d’écrire ici, noir sur blanc, que les Perchés ( !) ne le sont pas tant que ça, et que par leurs choix, ils interrogent les nôtres…

Continuez à pédaler, à avancer, à vous poser des questions, à vous émerveiller. Continuez à croire en vous, et en nous tous.

Bonne route !

Les Fruge « 

Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour un article particulier… écrit par nos amis les Frugiers !

  1. Corinne El Ghazzi dit :

    Voilà un bine joli commentaire qui retrace bien les caractéristiques de cette petite famille!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s